Nicolas Frichot comme échevin pour la ville de Québec dans Maizerets-Lairet

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Économie

Fil des billets

samedi 31 octobre 2009

12) Le cumul des fonctions et les idées des auditeurs sur Radio-Canada

De mon parcours politique

Je n'ai pas mis assez en avant mon plaisir et mon expérience politique. Voilà 3 ans et demi que je suis commissaire scolaire de la commission scolaire de la Capitale. Je commence à comprendre certains rouages politiques ou administratifs à la CSC (ces processus ont possiblement une similarité avec ceux de la ville de Québec), je ne suis donc pas tout nu face à M. Régis Labeaume (que j'apprécie aussi - les piscines et le bus le week-end pour les familles - par exemple) dans l'éventualité où vous m'accordez votre confiance.

J'ai pris goût à argumenter (je vais en avoir besoin) et vu que je n'ai pas toujours eu la même vision que certains de mes collègues, à amener des idées à la table du Conseil des commissaires. Par exemple, j'ai aimé disserter pour un toit vert sur la nouvelle école de la Grande Hermine (effectué), élaborer une évaluation de faisabilité de récupération des piles usagés (échoué par 2 voix je crois) ou essayer de geler nos salaires (c.-à-d. ne pas les indexer, j'échoue lamentablement années après années sur ce point), etc.

Il est clair que si vous m'élisiez, je démissionnerais de mes fonctions de commissaire scolaire dans un délai raisonnable pour finaliser ce qui doit. Je suis contre le cumul des fonctions, voilà c'est dit!

Dans un autre registre, j'ai beaucoup aimé l'initiative de l'équipe de M. Bernatchez sur Radio-Canada. J'en ai écouté quelques-unes et j'invite tous les nouveaux éluEs de réécouter ces capsules MP3, elles rejoignent ma vision de la démocratie participative où le citoyenNE et l'éluE ne communiquent pas juste aux quatre ans, mais à chaque année, à chaque mois, en fait le plus possible! Dans ces capsules MP3, il y a réellement de très bonnes idées à développer, avis lancé aux nouveaux éluEs officiels lundi.

C'était une belle campagne, indépendamment du résultat à venir, je suis très content de mes rencontres avec vous-autres, je vous remercie, ainsi que mes bénévoles... N'oubliez pas d'allez voter!

Le 1er novembre, je vote Nicolas Frichot..

jeudi 29 octobre 2009

Inscrivez-vous sur les élections municipales de Québec 2009 !

C'est une blague... c'est juste le cyberbulletin de Nicolas Frichot

Le dimanche 1er novembre je vote Nicolas Frichot et donc je vous invite à vous inscrire sur sa liste d'envoi, juste cliquer ! Ne pas oublier de confirmer son adhésion et de vérifier en conséquence son dossier spam !

mercredi 28 octobre 2009

10) Éthique et gouvernance

Magouilles, corruptions, scandales, que d'explosions cette campagne municipales 2009 aura révélées ?

Mais où sont donc passées les valeurs d'antan, tel l'honnêteté, la fierté et la joie d'être unE représentantE du peuple ? Suis-je donc naïf, idiot et déconnecté de m'être présenté ?

Par les temps qui courent, on pourrait le croire... Néanmoins j'en doute et je crois sincèrement que la plupart des êtres humains aspirant à être élus sont honnêtes et désirent avant tout servir la communauté.

Alors que faire pour se prémunir contre des possibles magouilles ou les conflits d'intérêt ? Il est clair qu'une simple déclaration d'intérêt, comme c'est le cas pour l'instant, n'est pas suffisante. Pensons seulement comment la sincérité du politique fut mise à mal ces derniers temps (Caisse de dépôt et placement du Québec, les FIER, les compteurs d'eau à Montréal, etc.) ?

J'ai longtemps crû que la pauvreté était un gage de probité, mais cette analyse naïve ne tient pas la route : la première raison, le salaire d'un conseiller municipal ou d'un élu en général est quand même confortable et qui sait, après plusieurs années, cette pauvreté étant devenue relative, si de mauvaises habitudes ne prendront pas racine ? La deuxième raison, je ne connais pas une personnalité politique réellement pauvre, est-ce que la richesse est un gage d'honnêteté, malheureusement pas plus que la pauvreté !

Il faut plus; bien sûr, un financement adéquat et égalitaire par l'État serait certainement la solution, mais si cela se passe comme avec la représentation proportionnelle, nous ne sommes pas sortis du bois.

Pour ériger un rempart contre la corruption, il y a aussi la responsabilité de l'éluE. Comment peut-il faire ? En favorisant au maximum les liens entre le gouvernant et les gouvernés. La piste : la démocratie participative. Se réinventer, mettre en place la tenue d'une ou deux assemblées citoyennes par année afin d'être à l'écoute de sa population, tout en espérant ne pas recevoir de chaussures au visage ! Continuer de dire bonjour aux citoyenNEs en faisant du porte à porte, même et surtout quand la campagne électorale est finie.

Voilà quelques esquisses pour contrer le cynisme ambiant et rapprocher l'élu de ses commettants.

dimanche 18 octobre 2009

Semaine québécoise de réduction des déchets.

Réduire c'est agir !

Du 18 au 25 octobre 2009, la semaine québécoise de réduction des déchets a lieu.

Une initiative de la communauté métropolitaine de Québec, la ville de Lévis et Takt etik, remarquons que la ville de Québec n'est pas partenaire de cet événement !

Plus d'informations...

jeudi 15 octobre 2009

7) Un écolobus électrique

Écolobus : une solution durable et de proximité

L'implantation d'un autre parcours d’écolobus électrique permettant de relier plusieurs endroits importants du quartier tel que les Galeries de la Canardière, les parcs Maizerets et Marchand, les différentes bibliothèques (Canardière et Saint-Albert), les Tours St-Pie X, ainsi que les écoles publiques du district.

Le 1er novembre je vote FRICHOT NICOLAS dans Maizerets-Lairet, je vote DÉFI VERT DE QUÉBEC !

mercredi 14 octobre 2009

6) Un marché public dans Maizerets-Lairet

Les maraîchers et les résidents doivent se rencontrer et fonder un marché public

La création d’un marché local d’alimentation, pour développer une consommation responsable en liant les producteurs de la région et les consommateurs du quartier. C'est du développement durable ! Le succès du marché de Val-Bélair est révélateur de la nécessité d'autres expériences similaires.

Le 1er novembre je vote NICOLAS FRICHOT dans Maizerets-Lairet, je vote DÉFI VERT DE QUÉBEC !

mardi 13 octobre 2009

Communiqué pour diffusion immédiate

Plate forme électorale de Nicolas Frichot

District no. 5 de Maizerets-Lairet - Candidat pour le Défi Vert

Les propositions subséquentes s’inscrivent dans une volonté d’offrir aux citoyens du quartier Maizerets-Lairet un cadre de vie sain et dynamique en accord avec le programme du Défi vert valorisant une prospérité économique, le développement social et culturel ainsi que la protection de l’environnement.

Pour ce faire, M. Frichot propose :

• l'implantation d'un autre parcours d’écolobus électrique permettant de relier plusieurs endroits importants du quartier tel que les Galeries de la Canardière, les parcs Maizeret et Marchand, les différentes bibliothèques (Canardière et Saint-Albert), les Tours St-Pie X, ainsi que les écoles publiques de la circonscription.

• Réaménagement du parc Bardy en ciblant l’agrandissement des courts de tennis et en y aménageant d'autres équipements selon les goûts des utilisateurs du parc.

• La création d’un marché local d’alimentation, pour développer une consommation responsable en liant les producteurs et les consommateurs. Le succès du marché de Val-Bélair est révélateur de la nécessité d'autres expériences similaires.

• La fermeture de l'incinérateur dans les plus brefs délais en développant une solution durable : tri sélectif, augmenter la capacité de recyclage, créer un site d'enfouissement en valorisant les émanations de biogaz en gaz naturel, en chaleur et en électricité.

• Proposer l’arrêt de la circulation des camions lourds sur Henri-Bourassa comme cela à été fait sur le boulevard Champlain, l'été dernier, et qui a été approuvé par le Ministère des Transport (voir résolution CE-2009-1039, CE-2008-1834)

– 30 –

Source: Nicolas Frichot, Candidat du Défi vert de Québec dans le district 05 - Maizerets-Lairet Mon blog

www.defivert.org Défi vert de Québec 7306, avenue des Rennes, Québec (Québec) G1G 4N8 info@defivert.org

Le 1er novembre je vote NICOLAS FRICHOT dans Maizerets-Lairet, je vote DÉFI VERT DE QUÉBEC !

lundi 12 octobre 2009

Le projet d'Estimauville du maire Régis Labeaume.

Permettez-nous de faire quelques ajustements :

Il est prévu, par M. Régis Labeaume et son équipe, de développer prioritairement d'Estimauville et d'en faire un véritable écoquartier de niveau international. Très bonne idée, mais...

Tout d'abord, nous trouvons incroyable de constater que M. Labeaume met la charrue avant les boeufs en densifiant le territoire sans aménager un transport commun efficace avec un tramway !

Le DVQ croit fermement qu'il est du devoir de la ville d'exercer un leadership fort, de planifier minutieusement et de bien encadrer le développement de ce futur écoquartier. Il faut une planification d'ensemble harmonieuse auquel viendront se joindre les promoteurs, les architectes, les designers, les gens d'affaires et les citoyens du quartier.

Il est prévu de transformer l'autoroute Dufferin en boulevard urbain et de permettre des accès aux battures de Beauport.

Un écoquartier doit inclure les points suivants :

   * Des immeubles répondant aux normes LEED;
   * Des ronds points;
   * Des stationnements souterrains lorsque les expertises de sol le permettent afin de libérer les rues pour le transport en commun, les piétons et les cyclistes;
   * Inclure une architecture du 21 ème siècle, en mettant à profit les nouveaux concepts urbains et ainsi  créer un patrimoine de l'avenir;
   * Penser gare routière avec liens intermodaux entre les différents modes de transports;
   * Penser a un vélogare et à l'intégration des pistes cyclables;
   * Penser aux jardins communautaires;
   * Penser aux toits verts;
   * Éviter la création de points de chaleurs;
   * Penser à du logement mixte, aux logements sociaux en équilibre avec la construction de condos;
   * Penser bien sûr aux piétons notamment par le biais de feux et des passages prioritaires;
   * Un aménagement paysager avec mobiliers urbains ( poubelles, abreuvoirs, bancs publics, racks a vélos, squares et ilots de verdures;
   * Faire que d'Estimauville se rende aux battures de Beauport pour l'intégrer avec la rive du fleuve;
   * Transformer l'autoroute Dufferin, en boulevard Urbain un peu comme cela a été fait sur le boulevard Champlain;
   * Intégrer un marché public de proximité offrant des produits locaux (ce marché s'ajoute au marché du vieux port);
   * Des services de proximités tel que CLSC, écoles et commerces de quartiers.
   * Les projets présentés doivent être carbone neutre.
   * Prendre en compte la possible élévation du niveau du fleuve Saint-Laurent dû aux changements climatiques.

Ce projet sera un modèle de développement urbain et le point de départ d'un retour à la densification saine, humaine et conviviale.

Le Défi vert de Québec entend aussi intégrer le Centre de recherche Neurocité au projet de développement du secteur D'Estimauvile.

Cet article a été écrit par Luc Côté et Nicolas Frichot.

Le 1er novembre votez LUC CÔTÉ et NICOLAS FRICHOT, votez DÉFI VERT DE QUÉBEC !

vendredi 9 octobre 2009

La population de Québec appuie le projet de tramway!

Un mode de transport viable : le tramway

Un sondage réalisé par Léger Marketing montre que la population de Québec appuie l'idée d'un tramway à Québec à 67%. Deux Québécois sur trois croient donc que le tramway est une bonne ou une très bonne idée.

Le projet de tramway a donc le vent dans les voiles! Le DVQ, le RMQ l'appuie et qui sait peut-être que M. Régis Labeaume changera d'avis avant la fin de la campagne, cela ne sera pas la première fois et cela serait une bonne chose pour la ville de Québec. SI je ne peux être que positivement charmé par son projet d'Estimauville, je m'interroge sur son concept de densifier la ville sans aménager des transports communs efficaces !

Source : Québec Hebdo

Le 1er novembre je vote NICOLAS FRICHOT dans Maizerets-Lairet, je vote DÉFI VERT DE QUÉBEC !

lundi 5 octobre 2009

5) LPU - Le projet de laissez-passer universel

Pour les électeurTRICEs

Gratuit est un bien gros mot, car les étudiants devront payés 60$ de plus, ce qui représente environ 4 millions sur la table des négociations (La RTC évalue à environ 11,5 millions les pertes de cette mesure, soit 7,5 millions de manque à gagner avec l'apport des étudiantEs); mais au lieu de réinventer la roue je vous invite à lire le communiqué du Défi vert de Québec à ce sujet.

Pour les étudiantEs

Nous devons agir individuellement pour lutter contre les réchauffements climatiques, mais parfois, une collectivité, peut agir également. C'est le cas pour notre communauté universitaire de Laval avec le le référendum sur le LPU. Je vous invite à voter oui ! Le vote par anticipation par Internet a lieu le 5 octobre, soit aujourd'hui, et le 6 octobre. Un message doit vous parvenir dans votre courriel ulaval Exchange avec les instructions. Plus d'informations

jeudi 1 octobre 2009

4) Des barrières antibruit végétales sur le boulevard Henri-Bourassa

Enjeu local dans le district numéro 5 de Maizerets-Lairet

Sur le boulevard Henri-Bourassa, poser des murs antibruit ou mieux, des barrières végétales sur les différents tronçons de l'artère et ainsi la reverdir. Moins de bruit, une meilleure qualité de vie et plus de calme pour de nombreux résidantEs.

Cette promesse a déjà été tenu, mais elle n'a jamais été réalisé. Je m'engage à tout faire, si vous m'élisez échevin de Maizerts-Lairets, pour obtenir du conseil municipal une résolution majoritaire en ce sens.

Le 1er novembre je vote NICOLAS FRICHOT dans Maizerets-Lairet, je vote DÉFI VERT DE QUÉBEC !

lundi 28 septembre 2009

La Semaine de l'environnement Univert Laval à l'université dont le thème est "Changements climatiques, urgence d'agir!"

"Changements climatiques, urgence d'agir!"

Cette semaine se tient la Semaine de l'environnement Univert Laval à l'université dont le thème est "Changements climatiques, urgence d'agir!" De nombreuses activités et conférences vous sont proposées jusqu'au lundi 5 octobre. Dès aujourd'hui, venez nous rencontrez lors de nos kiosques au Desjardins ou au DKN ! Mardi, nous accueillons M. Steven Guilbeault, spécialiste des changements climatiques qui fera une conférence à 19h à l'atrium du DKN. Venez ensuite voir ou revoir «Une vérité qui dérange», d'Al Gore mercredi à 12h au Boudoir local 1550 du Pavillon Desjardins.

La fin de semaine du 3 et 4 octobre est marquée, quant à elle, par un colloque de grande envergure s'étendant sur trois jours. L'ouverture sera marquée par une allocution du maire de Québec, M. Régis Labeaume et la présence de Mme Line Beauchamp, Ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs qui présentera le projet de loi 42 qui permettrait au Québec de se démarquer de la position du gouvernement fédéral face au traité de Copenhague en décembre. Ce projet de loi pourrait permettre la réduction des émissions de GES en imposant des quotas et un système de crédits carbone. Venez vous informer et montrer votre appui à ce projet lors de cette soirée qui se déroulera à l'Hôtel Pur, 395, rue de la Couronne, dans le quartier Nouvo St Roch.

Le samedi et le dimanche des conférences variées seront proposées tout au long de la journée dans la salle Hydro-québec du Pavillon Desjardins en collaboration avec la société Skoven.

Notez que nous avons l'honneur d'accueillir M. Hubert Reeves pour une conférence sur l'histoire de l'univers le lundi 5 octobre. Cette conférence est présentée par la Chaire Publique AEliés.

Et tout cela, pour la modique somme de 0 dollars si vous vous inscrivez préalablement par courriel à univertmoderateur@gmail.com. Qu'attendez-vous pour vous inscrire?

On vous attend nombreux !

L'équipe d'Univert Laval en collaboration avec la société Skoven, la Chaire publique AEliÉS, la CADEUL et le fond de développement durable de l'Université Laval.


Pour contacter Univert Laval univertmoderateur@gmail.com www.ulaval.ca/univert 656-2131 poste 6699 Local 2235 du Pavillon Pollack


mercredi 23 septembre 2009

3) Une joute entre M. Régis Labeaume et M. Yonnel Bonaventure est impérative !

Quelles sont les conditions à un débat ?

Lorsqu'une organisation politique est légalement constituée, elle émane d'une réelle volonté populaire et d'un regroupement de citoyenNEs; lorsque celle-ci propose un chef et des candidatEs, c'est qu'elle représente une alternative crédible et dans le cas du Défi Vert de Québec possiblement historique.

J'aime l'esprit critique et je ne peux pas croire que le maire Régis Labeaume soit contre un débat démocratique et qu'il ne dissertera pas avec le chef du Défi Vert de Québec, M. Yonnel Bonaventure !

Le 1er novembre, votez Défi vert de Québec, votez Nicolas Frichot dans le district no 5.

vendredi 18 septembre 2009

1) Le tri sélectif, une priorité écologique et économique

Le tri sélectif - Trouver une normativité

Les centres de tri

L'industrie québécoise du recyclage vit (a vécu) des moments difficiles -Doux euphémisme pour exprimer l'idée d'une véritable crise- à cause de l'effondrement du cours des matières recyclables (Pour le papier, par exemple, le prix à la tonne a perdu 80% de sa valeur entre septembre et décembre 2008).

La quantité fut le premier objectif

Si beaucoup de municipalité ont misé sur la quantité (la ville de Québec par exemple), ce qui n'était pas mauvais en soi; il faudra maintenant développer absolument la qualité afin d'avoir à la source (chez le citoyen et chez l'entreprise) un tri sélectif !

C'est un virage à prendre, un virage nécessaire qui répondra à notre marché intérieur, améliorera notre gestion des matières recyclables, diminuera nos déchets et surtout gardera l'intérêt et le capital de confiance (acquis grâce à une vingtaine d'années de sensibilisation) de la population envers le recyclage.

Comment opérer ?

Les couleurs

Le bleu pour les matières recyclables, c'est bien, mais il faut plus; comme par exemple le bleu pour le papier, le vert pour le métal - le plastique et le verre, le brun pour le composte et pour finir la couleur argent (pourquoi pas ?) pour les déchets !

Actuellement dans mon quartier de Limoilou Nord, dans pratiquement toutes les habitations de 8 logements ou plus, l'avènement des gros bacs bleus est devenu synonyme de poubelle, cela commence dans mon immeuble -Et ce n'est pas faute d'avoir essayé de convaincre, de dialoguer, mais que voulez-vous ? Je ne suis pas un gouvernant et je n'ai par ce fait même aucun pouvoir coercitif-, et cette pratique, cette mauvaise nouvelle coutume semble s'étendre pratiquement partout dans mon voisinage. Les propriétaires veulent pas acheter des gros bacs à poubelle, ils se les font voler, en tout cas paraît-il ? Bon, sensibiliser... oui... mais... il faut aller plus loin. J'ai la nette impression que dans le cas des habitations à 8 logements ou plus, il faudrait également ajouter un gros bac à poubelle (Il faut donc lui trouver sa couleur) pour chaque gros bacs de recyclage que la ville a déjà installé.

Il faut édicter une philosophie du recyclage normative, c'est quand même incroyable que dans une ville comme Québec, les bacs de recyclage sont parfois verts ou parfois bleu ! Uniformiser les couleurs pour la récolte d'une matière à l'échelle d'un territoire est à mon avis un atout et édicter un règlement en ce sens sert aussi à établir ce tri sélectif qui m'est si cher.

Le 1er novembre, j'ai besoin de vous. N.F.